Accueil

Ville de Marrakech :

Marrakech est incontestablement, de toutes les villes impériales, celle dont émane le plus l’exotisme et l’enchantement.

Située dans une immense plaine et adossée à la chaîne majestueuse du Haut Atlas, elle ne renie en aucun cas ses origines qui en font avant  tout une grande oasis. Cette ville se caractérise notamment par l’immense palmeraie verdoyante qui l’entour.

Célèbre par la Place Jamâa El Fna, la ville phare des Almoravides est fondée vers 1070 et a pour objectif le contrôle des débouchés de l’Atlas tout proche. C’est de ce camp rudimentaire que partent les premières conquêtes militaires. Abou Bakr, le Chef des Almoravides, entreprend la construction d’une Kasbah surnommée « le château de pierres », à deux pas de l’actuelle Koutoubia.
Marrakech devient la capitale d’un vaste empire sous le règne de Youssef Ben Tachfine pour s’étendre, sous les Almohades, jusqu’à la frontière de la Lybie.

Marrakech

Monuments de la ville :

Le premier souverain Almohade, Abdelmoumen, entreprend l’édification de la mosquée de la Koutoubia, que son petit-fils Yacoub El Mansour complétera d’un superbe minaret, encore visible aujourd’hui. Son fils Youssef fait creuser des réservoirs et construisit un vaste quartier administratif C’est l’apogée de Marrakech. Construite à la même époque que, « la Giralda, » de Séville et la « Tour Hassan », de Rabat, la Koutoubia (XI ème siècle) est un authentique chef-d’oeuvre de l’art hispano-mauresque. Son minaret s’élance à près de 70 mètres.

Le Palais Badii fut longtemps considéré comme la merveille du monde musulman. C’est le Souverain Ahmed El Mansour Dahbi qui entreprit la construction dudit palais à la suite de sa victoire de l’an 986 de l’Hégire (1578) sur l’armée portugaise, victoire célèbre dans le monde occidental sous le nom de la Bataille des Trois Rois. Les grands travaux de construction ont duré pendant seize ans.

Autres merveilles de cette ville à la couleur ocre : le musée de Dar Si Said renfermant la quintessence des arts marocains, et faisant scintiller les ornements en or et en marbre glanés par Ahmed El Mansour (1578-1603), le plus illustre des souverains Saadiens, la Medersa Ben Youssef, école coranique, établie en 1570 par Moulay Abdallah, véritable chef-d’oeuvre de l’architecture mérinide, le jardin de l’Agdal, construit au XII ème siècle, sous le règne d’Abdelmoumen; la Ménara, magnifique bassin bordé de fleurs